Créer mon blog M'identifier

Le cache-cache des galets

Le 21 septembre 2018, 09:07 dans Humeurs 0

Le cache-cache des galets_animaux-peints_wp

Un nouveau jeu rigolo vient d'arriver en France et est devenu viral. Originaire des États-Unis, il s'est ensuite exporté en Angleterre avant de venir chez nous.

Ce jeu conçu à la base pour les enfants fait la joie des parents puisqu'il se joue en famille. Il consiste à ce qu'un enfant récolte un galet de son choix sur le bord de mer, le décore comme il le souhaite et va trouver un endroit dans la rue, un parc public ou autre, du moment que ce soit dehors, pour le cacher. Mais avant de le cacher, il prend en photo son galet avec son téléphone mobile qu'il partage sur un réseau social en l'accompagnant d'un commentaire où un indice est donné afin qu'un autre enfant trouve son galet. Sur l'un des côtés du galet, il a aussi noté la possibilité pour celui qui trouve son galet de le garder pour lui ou à nouveau de le cacher en pratiquant la même règle.

Un jeu intelligent qui permet à l'enfant de développer son observation, est surtout un jeu qui ne met pas en danger sa vie.

Enfin un jeu sympa qui prouve qu'Internet ne relaye pas que des jeux débiles...

Un auteur, une autrice !

Le 20 septembre 2018, 12:42 dans Technologie 0

Un auteur, une autrice_plume_wp

En découvrant les Journées du Matrimoine, dont je ne connaissais pas leur existence, qui ont fait échos dans divers articles de presse, j'ai relevé une information, on ne peut plus intéressante.

Le saviez-vous ?

Le féminin "autrice" existe depuis l'Antiquité. Aussi ancien que son masculin "auteur", il fut employé par Lagrange, le comédien de Molière, pour désigner les premières femmes dramaturges au 17e siècle, dans les Registres de compte.

Un auteur, une autrice_Hroswitha de Gandersheim_wp

Hroswitha de Gandersheim

Le premier auteur du théâtre européen fut une autrice, Hroswitha de Gandersheim, une chanoinesse du 10e siècle. Elle s’inspira des pièces du poète comique latin Térence pour composer des drames chrétiens.

Au 14e siècle, naquit la première femme de lettres professionnelle Christine de Pizan.

Au 16e siècle, la première autrice de théâtre connue en France fut la reine Marguerite de Navarre, sœur de François 1er. Elle écrivit des farces subversives comme satiriques, sans épargner l’Église, toute-puissante en ces temps d’Inquisition.

Un auteur, une autrice_Christine de Pizan_wp

Christine de Pizan

Dans les années 1650, Françoise Pascal rédigea des pièces de théâtre qui furent mises en scène par des troupes lyonnaises. En 1662, Mme de Villedieu fut la première autrice de théâtre dont l'une de ses pièces fut jouée à Paris. En 1689, Catherine Bernard fut la première femme à composer une tragédie qui fut jouée à la Comédie-Française.

Ce fut plus d'une centaine de femmes qui écrivit près de 400 pièces de théâtre sous l'Ancien Régime. Plusieurs d'entre elles furent ainsi jouées à la Comédie-Française, à la Comédie-Italienne, à Versailles et dans les premiers théâtres de boulevard. Des tragédies aux comédies, en passant par les drames et les farces, tous les styles furent abordés.

Un auteur, une autrice_Marguerite de Navarre-reine-et-soeur-de-François 1er_wp

Marguerite de Navarre

Certaines de ces femmes, notamment Marie-Anne Barbier, connurent une renommée internationale. Leurs œuvres furent traduites dans plusieurs pays, comme les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne ou encore la Russie.

De la Renaissance à nos jours, 2 000 autrices parcoururent les époques :

  • Sous l'Ancien Régime : 150
  • Au 19e siècle : 350
  • Au 20e siècle : 1 500

Un auteur, une autrice_Marie-Catherine Desjardins-dite Mme de Villedieu_wp

Marie-Catherine Desjardins, dite Mme de Villedieu

De la création de la Comédie-Française, en 1680, jusqu'à la fin du 18e siècle, 17 autrices entrèrent dans son répertoire et 21 par la suite :

  • Au 18e siècle : 13
  • Au 20e : 5
  • Du début 21e à aujourd'hui : 3

Entre 1958 et 2002, aucune pièce de théâtre écrite par une femme n'entra au répertoire de la Comédie-Française.

Journées du Matrimoine

Le 20 septembre 2018, 10:19 dans Technologie 0

Journées du Matrimoine_2018-Normandie_wp

À l'occasion des traditionnelles Journées du Patrimoine qui se sont déroulées les 15 et 16 septembre derniers, nous avons pu assister à la 4e édition des Journées du Matrimoine* organisées par l'association HF Île-de-France et ses partenaires. Des dizaines de rendez-vous dans Paris et sa banlieue ont ainsi permis de découvrir des créations et initiatives féminines, souvent méconnues, oubliées ou ignorées, qui ont contribué à bâtir l'Histoire de France, l'Histoire de l'Art et l'Histoire des Sciences.

Des médiatrices ont été entendues dans les musées et rues de Paris lors de trois parcours urbains. Des récitals ont été écoutés. Trois visites guidées ont été suivies sur les pas des femmes architectes. Ou encore une belle soirée d'ouverture, à laquelle le tout un chacun pouvait y participer, a été proposée.

Journées du Matrimoine_2018-flag-lips_wp

Dans le 20e arrondissement de Paris, notamment, la compagnie théâtrale Pièces Montées a créé des projections, des spectacles, des ateliers créatifs, un tournage participatif, etc. "Une libération d'images, de mots et de gestes qui invite hommes et femmes, petits et grands à la réflexion, aux partages, aux rires et aux explorations dans ces quartiers où les femmes ont toujours joué un rôle actif", a expliqué la metteuse en scène Clothilde Moynot. Cette création a révélé quelques photographies de la série Infinités PluriElles de Marie-Hélène Le Ny. Elle a également dévoilé, de la chimie à l'astrophysique, en passant par l'histoire, la philosophie ou l'aéronautique, les recherches les plus actuelles et les chercheuses, les professeures ou les ingénieures de toutes disciplines qui ont raconté leur métier avec passion, en évoquant la place de la femme dans le milieu scientifique. Et l'atelier d'arts plastiques pour enfants animé par Morgane Bader a présenté différentes techniques à utiliser afin de créer des représentations de femmes extraordinaires, des chercheuses, femmes politiques, même, des artistes, etc., déterminées par les enfants par le biais du jeu de cartes éducatif publié par le Centre Hubertine Auclert, Les femmes sortent de l'ombre.

Journées du Matrimoine_2018_wp

*Le Matrimoine est "constitué de la mémoire des créatrices du passé et de la transmission de leurs œuvres. L’égalité entre femmes et hommes nécessite une valorisation de l’héritage des femmes. Dès lors Matrimoine et Patrimoine constitueront ensemble notre héritage culturel commun, mixte et égalitaire.

Notre héritage culturel est constitué de notre Patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre Matrimoine (ce qui vient des mères). En réhabilitant la notion de matrimoine, le mot comme les femmes qui le composent, nous nous réapproprions l’héritage culturel qu’on nous vole : nous retrouvons dans la chambre de notre culture une autre bibliothèque, celle des compositrices, des conteuses, des clownesses, des plasticiennes."

Voir la suite ≫