Créer mon blog M'identifier

"L’Équipe Magazine" brise le tabou des règles

Le 22 février 2017, 07:30 dans Forme 0

lequipe-magazine_brise-le-tabou-des-regles_wp

Alors que nous vivons une époque troublée dans bien des domaines, positifs ou négatifs, certains sujets demeurent encore tabous, notamment UN en particulier ne concernant que la femme...

Entre les extrémistes de Daesh qui prônent l'obscurantisme le plus total pour la femme et les "modélistes" qui propagent l'image de la femme tel un objet, où dans cet entre-deux beaucoup d'entre nous ne s'y retrouvent pas vraiment, il y a un fait naturel qui a été omis, de manière plus ou moins relative, celui de notre période de menstruations.

Baisse d’énergie, maux de ventre ou de tête, manque de sommeil, crampes, bouffées de chaleur, ventre et articulations gonflés, etc. (En gros, l'impression de ressembler à une grosse vache qui se vide de son sang...) Quelle femme n'est pas victime d'au moins de l'un de ces symptômes ?

Pour la quidam, c'est déjà une période du mois douloureuse, à laquelle peut s'ajouter aux symptômes précités la "saute d'humeur", comme certains la définissent avec élégance (n'est-ce pas ?) sans en connaître le pourquoi du comment. Mais dans le milieu sportif, cette période peut s'avérer être plus difficile à supporter.

Et première en France ! Le journal L’Équipe Magazine a souhaité, grâce aux témoignages de sportives, de championnes, briser ce tabou.

Ainsi dans son numéro paru ce 18 février dernier, le magazine sportif L’Équipe a consacré un article sur cette "zone de non-dit" en traitant ce thème des règles chez les sportives, considérées parfois comme hors du commun au regard de leurs exploits sportifs, mais qui restent malgré tout des femmes.

Je vous invite à lire cet article (surprenant peut-être pour vous, messieurs) qui montre une facette de la femme (sa vraie nature) que beaucoup ne prennent que trop à la légère...

Les Pays-Bas remettent Donald Trump à sa place !

Le 21 février 2017, 11:20 dans Société 0

les-pays-bas-remettent-donald-trump-a-sa-place_wp

Il y a environ un mois de cela, le Président des États-Unis faisait part de sa décision de vouloir interdire le financement des ONG internationales en faveur de l'avortement via les fonds fédéraux américains.

Qu'à cela ne tienne !

Car, bien que cette prise de position suscita des protestations dans la presse internationale comme de la part des associations féministes à travers le monde, une femme va peut-être marquer la différence.

Lilianne Ploumen, Ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement, a ainsi annoncé fin janvier le lancement d'un plan de financement pour aider les ONG pro-IVG dans le monde.

Afin de pallier aux 600 millions $ de perte que représenterait une telle interdiction, elle a déclaré dans un communiqué : "Cette initiative d'un fonds international pourra offrir aux femmes dans les pays en voie de développement l'accès à de bonnes informations, à des moyens contraceptifs et à l'avortement. Nous devons contrebalancer ce coup financier autant que possible, avec un fonds globalisé dans lequel les gouvernements, les sociétés civiles et les entreprises pourront également investir. Ainsi, les femmes pourront garder le contrôle de leur propre corps."

En parallèle, elle devrait démarcher ses homologues européens et sud-américains afin de soutenir ce projet.

Les Pays-Bas n'ont certes pas la puissance économique des États-Unis, mais son soutien à des organisations féminines a permis l'an passé d'éviter environ 6 millions de grossesses non désirées ainsi qu'un demi-million d'avortements par le biais d'une prévention qui s'est voulue efficace, comme elle l'a spécifié : "La décision des États-Unis menace de réduire ces résultats. L'interdiction de l'avortement ne mène pas à moins d'avortements, mais à plus de pratiques irresponsables dans des lieux clandestins et plus de mortalité maternelle."

Très belle initiative à saluer. Maintenant, attendons le résultat dans l'avenir...

Salade de fruits... jolie, jolie

Le 20 février 2017, 15:42 dans Cuisine 0

salade-de-fruits-jolie-jolie_fruits-de-mer_wp

Qui n'a jamais entendu cette célèbre chanson de Bourvil ? Cette vieille chanson française que fredonnaient nos grands-parents...

Sauf que pour cette recette-ci, il s'agit d'autres sortes de fruits... les fruits de mer ! Après tout, eux aussi ont le droit d'être jolis, jolis ! Et ce n'est pas non plus parce que l'on est en hiver, que l'on n'a pas envie d'un peu de saveur d'été dans notre assiette !

Voici donc une recette qui allie les saveurs d'hiver et d'été, mais également 2 plats en 1...

Plat chaud pour 1 personne.

salade-de-fruits-jolie-jolie_epinards_wp

Salade de fruits de mer aux épinards ou aux courgettes

(154,66 kcal et moins de 15 €) (185,86 kcal et moins de 10 €)

salade-de-fruits-jolie-jolie_courgettes_wp

- 60 g de chair de coques fraîches (42,6 kcal)
- 1 pomme de terre Charlotte (environ 160 g) moyenne (113,6 kcal)
- 60 g de queues d'écrevisses fraîches décortiquées (48 kcal)
- 1 betterave (environ 20 g) cuite épluchée (8,2 kcal)
- 120 g d'épinard en branches (27,6 kcal)
- 120 g de courgette coupée en rondelles moyennes (26,4 kcal)
- 1 g de gingembre en poudre (3,32 kcal)
- 1 g de ciboulette ciselée (0,3 kcal)
- 10 ml de sauce de soja réduite en sel (5,2 kcal)
- 2 ml de jus de citron jaune (0,54 kcal)
- 1 ml de sauce peri peri (0,7 kcal)

Dans 2 paniers à vapeur séparés, cuisez les épinards et les courgettes 10 minutes. Réservez au chaud.

Dans une casserole, mélangez les coques, les queues d'écrevisses avec le jus de citron et la sauce peri peri. Cuisez sur feux doux 5 à 7 minutes, casserole couverte. Laissez au chaud dans la casserole.

Dans 2 casseroles séparées, réchauffez les épinards et les courgettes avec la moitié de la sauce de soja pour chacun.

Présentez votre plat.

Dans une assiette creuse, mettez les épinards, saupoudrez-les de gingembre et ajoutez la moitié des fruits de mer. Répétez l'opération avec les courgettes parsemées de ciboulette à la place du gingembre.

C'est prêt !

salade-de-fruits-jolie-jolie_epinards-gingembre_wp

(V)

Dans une casserole d'eau bouillante, cuisez la pomme de terre (épluchée ou non, selon votre préférence) 45 minutes, sur feu fort, casserole découverte. Égouttez puis écrasez à la fourchette la pomme de terre dans la même casserole. Si vous gardez la peau, coupez-la alors grossièrement avec un couteau. Laissez au chaud dans la casserole couverte.

Suivez la même méthode pour la cuisson et la préparation des épinards et des courgettes.

Dans une casserole avec un léger fond d'eau, chauffez la betterave préalablement coupée en cubes, 10 minutes, sur feu doux, casserole couverte. Écrasez-la grossièrement et laissez au chaud dans la casserole couverte.

Réchauffez ensuite l'écrasé de pomme de terre ainsi que celui de la betterave avec la moitié de la sauce de soja pour chacun.

Présentez votre plat comme pour la recette des non-végétaliens ou non-végétariens.

C'est prêt !

salade-de-fruits-jolie-jolie_courgettes-ciboulette_wp

  • Note

- Pour les amateurs du mélange viande/poisson, vous pouvez ajouter à la cuisson des fruits de mer des petits morceaux de filet de porc ou quelques lardons, en veillant bien sûr aux calories, surtout pour les lardons, soit en retirant le gras ou en les dégraissant à la poêle.

- Vous pouvez remplacer les queues d'écrevisses par des gambas ou de simples crevettes roses et les coques, par des moules.

salade-de-fruits-jolie-jolie_porc_wp

J'espère que cette recette vous plaira. Je vous retrouve lundi prochain avec une nouvelle recette.

Bon appétit !

Voir la suite ≫