Créer mon blog M'identifier

Le cybersquatting

Le 17 November 2018, 08:08 dans Lifestyle 0

Le cybersquatting_web_wp

???

C'est exactement ce que mes yeux ont fait lorsque j'ai lu ce terme. J'ai tout d'abord pensé à une nouvelle mode sur Internet visant à squatter le cyberespace sans trop vraiment savoir comment. Un nouveau challenge débile que les ados se seraient lancés du style "Momo challenge". Ou encore un site proposant d'habiter dans une navette spatiale...

Hé bien en fait non !

Le cybersquatting ou cybersquattage est une pratique consistant à enregistrer un nom de domaine relatif à une marque, avec l'intention de le revendre par la suite à l'ayant droit, d'altérer sa visibilité ou de profiter de sa notoriété. Certaines jurisprudences considèrent cette action comme une extorsion et/ou du parasitisme. Il est également une tactique de culture jamming. (source Wikipédia)

La culture jamming, soit en français un "sabotage culturel" ou "détournement culturel", est l'acte de subvertir le fonctionnement d'un média de masse existant, en employant la même méthode de communication utilisée par ce média. Cette pratique s'inscrit dans la continuité d'un processus anti-consumériste, dont les fondements historiques remontent aux années 1960 conjointement à l'affirmation des médias de masse. (Source Wikipédia)

Les blennies...

Le 16 November 2018, 05:29 dans Humeurs 0

Les blennies..._blennies-mandarin_wp

Comme nous l'avons appris (ou pas) hier, ces poissons sont surprenants. Leur système de défense est parfaitement perfectionné. Les blennies en auraient à apprendre aux armées militaires de la Terre pour créer une arme offensive ou défensive, mais non destructive.

Pour clôturer cette semaine et se préparer à cet avant-dernier week-end de novembre, voici quelques magnifiques photos de ces poissons pas comme les autres...

Les blennies..._blennie-sanguinolente_wp

Les blennies..._blennie-paon_wp

Les blennies..._blennie-coryphoblennius_wp

Les blennies..._blennie-à-point-caudal-ecsenius-stigmatura_wp

Les blennies..._blennie-aidablennius-sphynx_wp

Les blennies..._blennie-à-deux-couleurs_wp

N. B. : Ces photos ne m'appartiennent pas. Si elles sont soumises à des droits réservés et que leurs auteurs souhaitent qu'elles n'apparaissent plus sur ce blog, je les retirerai sur leur demande.

Ce poisson drogue ses prédateurs

Le 15 November 2018, 09:42 dans Technologie 0

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-commune_wp

En cas d'attaque, ce poisson inocule un venin qui déboussole et affaiblit ses prédateurs.

Il s'agit des blennies. Une des espèces de petits poissons osseux marins benthiques, d'eau douce ou saumâtre, à longue nageoire dorsale et couverte de mucus, mesurant environ 5 cm. Les blennies sont très colorées et parfois striées. Certaines d'entre elles possèdent au niveau de la mâchoire inférieure deux énormes canines constituant de véritables crocs. Celles-ci, comme le Meiacanthus nigrolineatus qui vit en mer rouge, utilisent alors leurs deux dents pour injecter du venin et se défendre contre des prédateurs, essentiellement des mérous.

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-squelette_wp

À la différence de la plupart des autres poissons venimeux, plus de 2 000 espèces dont la majorité empoisonne via leurs épines dorsales, la morsure du Meiacanthus est indolore, selon des chercheurs australiens de l'Université du Queensland. Ils ont publié leur étude en 2017 dans la revue Current Biology.

Pour arriver à ce résultat, ils ont prélevé le venin de ces blennies ont leur faisant mordre des cotons-tiges. Ils l'ont ensuite administré à des souris qui n'ont senti aucune douleur. "Que le venin des blennies à crocs soit indolore chez les souris a été une grande surprise. La plupart des poissons venimeux provoquent chez les mammifères des douleurs violentes et immédiates", a expliqué Bryan Fry, l'un des auteurs de la publication.

Ce poisson drogue ses prédateurs_blennie-gattorugine_wp

L'analyse du venin a révélé la présence de trois toxines, lesquelles ne sont présentes chez les autres familles de poisson. Un neuropeptide analogue à celui de certains escargots venimeux. Une enzyme qui se trouve dans le venin des scorpions et des serpents. Et un composé proche des substances opiacées pour soulager la douleur, comme le fentanyl ou l'oxycodone. Les chercheurs ont présumé qu'en cas d'attaque, ces poissons se défendent en mordant leur agresseur et leur injectant leur venin. Celui-ci provoque une chute de tension, rendant le prédateur dans un état d'ivresse et incapable de poursuivre sa proie. Cette dernière peut alors facilement s'enfuir.

Ah ces poissons ! Ils n'ont pas fini de nous surprendre ! Et les escargots aussi...

Voir la suite ≫