BETWEEN_netflix_wp

Comme Chloé l'a si bien évoqué avec humour sur son blog Brussels around the world, la jeune génération, voire la très jeune, est préférée des réalisateurs qui la mettent en avant dans les nouvelles séries ou nouveaux films qui paraissent aujourd'hui.

Alors que certaines mamans ont leur ado atteint du syndrome de la "téléphonitite" aiguë ou grave, le cinéma, lui, semblerait être plongé dans un bain de jouvence.

La preuve avec cette nouvelle découverte sur le site Netflix, la série télévisée canadienne BETWEEN créée par Michael McGowan.

BETWEEN_série_wp

La ville de Pretty Lake dans l'Indiana aux États-Unis est touchée par un mystérieux virus qui tue tous les habitants sauf ceux étant âgés de moins de 22 ans. Le gouvernement met alors la ville en quarantaine afin d'éviter la propagation du virus, laissant les survivants à leur sort...

Bien que je rejoigne l'avis de cette blogueuse sur le point du surréalisme qu'un jeune ado devienne subitement un adulte réfléchi parce qu'il vient d'acquérir des supers pouvoirs ou pas, cette série ne comporte ni supers héros ni personnes vraiment responsables. Au contraire, sur la même lignée que la série Under the Dome, moins la partie surnaturelle, cette série montre une certaine réalité qui pourrait être dans ce genre de situation ; une petite ville où ses jeunes résidents livrés à eux-mêmes agiraient pour survivre ou tenter de fuir. Sans grande expérience, ni maturité, certains se laissent envahir par la panique, d'autres règlent leurs comptes et les conflits entre eux se réveillent.

BETWEEN_city_wp

L'histoire est intéressante, comme l'intrigue, le scénario tient la route et les personnages sont crédibles. Il n'y a pas d'incohérence flagrante. Seul petit bémol, quelques lenteurs.

En résumé, je vous invite à découvrir cette série.