Des fleuves au statut de personne morale_Inde-Gange_wp

Fleuve Gange - Inde

À l'image de la Nouvelle-Zélande, les deux fleuves sacrés d'Inde, le Gange et la Yamuna, ont été dotés d'une personnalité juridique propre afin de permettre leur préservation.

En mars 2017, la Haute cour de l’État himalayen de l'Uttarakhand au nord du pays a ainsi décrété ces fleuves comme "des entités vivantes ayant le statut de personne morale",  en justifiant sa décision : "La situation requiert des mesures extraordinaires pour préserver et conserver ces rivières".

Il est actuellement compliqué d'attaquer en justice lorsqu'un milieu naturel est dégradé en raison qu'il faille prouver que cette pollution a provoqué des dommages à la santé ou l'intégrité physique d'une personne. Fournir alors un statut juridique propre à celui-ci permet plus facilement de mener des actions en justice en son nom propre.

Des fleuves au statut de personne morale_Nouvelle-Zélande-Whanganui_wp

Fleuve Whanganui - Nouvelle-Zélande

Le Gange, le fleuve le plus long et le plus sacré d'Inde, voit chaque jour dans ses eaux des milliers de pèlerins hindous y accomplir des rites traditionnels ou éparpiller les cendres funéraires de leurs proches. Mais aussi, il se trouve lourdement pollué par les rejets des industries et des égouts. Ce statut juridique donnera donc la possibilité à des citoyens de saisir la justice au nom de ces fleuves.

Sanjay Upadhyay, avocat spécialisé dans la défense de l'environnement à New Delhi a d'ailleurs déclaré à l'AFP : "Nous ne pouvons qu'espérer que la symbolique de cette décision se concrétise sur le terrain".

Bon dimanche !