Des seins et des hommes_h_

Mon coup de cœur, cette semaine, bat pour l'Argentine, plus spécifiquement pour cette association argentine qui a fait preuve d’une extraordinaire ingéniosité afin de contourner la censure des seins nus sur les réseaux sociaux.

En effet, les réseaux sociaux et leurs utilisateurs se montrent très opposés à l'exposition du corps nu féminin, du haut comme du bas, enfin sauf les fesses... sans commentaire... et surtout de la poitrine, dont les photos de mode de certains mannequins se montrant les seins nus ont été censurées et retirées aussi vite qu'elles ont été publiées, car considérées comme pornographiques. Et cela même lorsqu'il s'agit de la prévention du cancer du sein. Inutile de dire qu'il est dans ce contexte quasi impossible de promouvoir l'autopalpation, une bonne méthode pourtant qui permet de détecter une anomalie potentielle du sein.

Ainsi, afin de détourner ce problème, l'association argentine Movimiento Avuda Cáncer de Mama a eu une idée très originale. Elle a fait appel à un homme doté de "moobs" (langage urbain anglophone, argot, associant les deux mots "man" et "boobs", dont le dernier mot signifie "seins" en français) pour réaliser une vidéo éducative et de manière humoristique sur l'autopalpation utile en cas de dépistage d'un éventuel cancer du sein.

Refusant absolument de passer outre ces médias, tels Instagram, Facebook, etc., dont ces réseaux sociaux touchent des millions de personnes à travers le monde, cette association a donc leurré cette réglementation stupide, interdisant l'exposition des seins nus féminins, en publiant ce tutoriel vidéo enseignant les gestes de la technique de l'autopalpation avec les seins d'un homme.

Tandis qu'une jeune femme "topless" se montre à l'écran, les seins dissimulés derrière les logos de Facebook et d'Instagram, un homme bien portant, le torse nu et velu, vient alors se positionner devant elle et l'autopalpation commence, effectuée par les mains de cette dernière montrant ainsi les gestes à accomplir.

Cette technique consiste, en s'aidant de l'index, du majeur et de l'annulaire, à pratiquer des mouvements circulaires, de l'aisselle au mamelon en passant par le dessous ainsi que le dessus du sein, pour vérifier l'absence ou la présence de grosseurs ou douleur. La région des aisselles et des pectoraux supérieurs est de même à contrôler.

Et sur le buste de cet homme, le résultat est aussi drôle qu'instructif.

Cela étant, de façon plus sérieuse, cette vidéo rappelle que non seulement ce procédé ne se substitue évidemment pas à un examen médical plus approfondi, mais que ce risque du cancer du sein concerne également les hommes, puisque 5% d'entre eux en ont eu un. Et donc, que cet auto-dépistage s'adresse tout autant à la gent masculine.