La princesse Mary accompagnant son époux le prince Frederik de Danemark pour un voyage officiel en Arabie Saoudite a marché dans les pas de Michelle Obama en refusant tout comme elle de porter le voile islamique, pourtant obligatoire.

En janvier 2015, les images de la Première Dame américaine tête découverte dans le même pays avaient fait le tour de la planète. Au cours d'un voyage officiel de son mari qu'elle accompagnait, elle avait refusé de porter le voile islamique. Un message fort transmis au pays où les droits de la femme sont quasiment inexistants.

Et fin février de cette année, lors d'un voyage officiel de cinq jours avec son mari pour une rencontre avec le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, c'est au tour de la princesse Mary de Danemark de creuser l'empreinte marquée par le passage de Michelle Obama en se présentant sans le voile islamique, au risque à nouveau de l'incident diplomatique.

À toutes ses apparitions, la princesse Mary de Danemark a néanmoins prêté une attention particulière aux tenues qu'elle portait ; bras et jambes couvertes, vêtements amples et de couleur sobre. C'est ainsi qu'elle a rencontré les dignitaires d'Arabie Saoudite.

Et bien que certains l'aient pu considérer comme offensante, son choix était justifié, car si le port du voile est obligatoire pour les Saoudiennes, il ne l'est pas pour les étrangères qui choisissent donc de ne pas le porter.

Cependant, toutes les étrangères ne sont ni Première Dame ni princesse. Et dans un pays où les femmes sont interdites de conduire, de rentrer dans un restaurant toutes seules, de n'ouvrir un compte bancaire qu'avec l'accord de leur père, frère ou mari, ou encore n'ont pas le droit de travailler, si je devais par obligation me rendre là-bas, je réfléchirais quand même à deux fois avant d'enfoncer davantage mon pied dans cette empreinte, non pas crainte de provoquer l'incident diplomatique, mais et surtout pas peur de me faire lapider !