Il est bien connu, aux États-Unis le fait de posséder une arme à feu librement est culturel.

Sauf que l'époque des Cow-boys et des Indiens est révolue depuis des lustres ! Mais l'esprit "Conquête de l'Ouest" est, lui, loin de l'être ou même de le devenir encore !

Et là est tout le problème ! Car les incidents mortels impliquant de jeunes enfants ou des bébés sont non seulement relégués à la rubrique "faits divers", mais sont surtout de plus en plus un véritable fléau dans tout le pays !

En 2015, plus de 43 enfants décédés et déjà 11 depuis seulement le début de cette année ont été recensés !

En cette fin avril, début mai, un terrible fait divers a remué les États-Unis.

Dans le Milwaukee, alors qu'une mère de famille conduisait sur une autoroute, elle fut tuée par accident par son fils de 2 ans. L'arme à feu située sous le siège conducteur avait glissé durant le trajet. Le petit garçon, assis sur le siège arrière, récupéra l'arme, puis tira devant lui, blessant alors grièvement sa mère qui mourut quelques instants plus tard.

Une histoire tout autant affreuse qu'elle est malheureusement courante, puisque quelques semaines auparavant, une jeune maman a été également blessée par balles par son fils âgé de 4 ans. Ayant laissé son calibre 45 chargé sur le siège arrière à côté de son fils, ce dernier réussit à s'en emparer et fit feu sur elle.

Entre ces deux faits, d'autres accidents mortels eurent lieu. Un petit garçon tua son frère avec une arme à feu trouvée dans la maison. Un autre enfant se tua avec le pistolet trouvé dans le sac à main de sa mère. Et une fillette de 1 ans se tua avec le revolver de son père pendant le sommeil de celui-ci. Etc.

Il est à savoir que chaque semaine, en moyenne, un incident fatal ou pas concernant un bébé avec une arme à feu est enregistré dans l'ensemble du pays.

Or, le Washington Post a constaté que cette année ce phénomène était en hausse. Depuis le 1er janvier 2016, 23 enfants âgés de 1 à 3 ans ont accidentellement tiré sur une personne ou sur eux-mêmes avec l'arme à feu d'un proche, alors qu'en 2015, ils n'étaient que 18 sur la même période.

De 2013 à fin avril 2016, un bilan de 52 cas d'enfants impliqués dans les accidents d'armes à feu a été établi. Dans 18 cas, les enfants se sont blessés par eux-mêmes, dont 9 d'entre eux sont décédés suite à leur blessure. Dans les 34 cas restants, 32 ont blessé un membre de leur famille et 2 l'ont tué.

Mais ce bilan ne serait que la partie visible de l'iceberg, selon une association américaine défendant le contrôle des armes à feu qui a répertorié 77 affaires similaires dans lesquelles 1 mineur y est inclus depuis le début de l'année.

Cependant, malgré les vives réactions à chacun de ces faits, le débat autour des armes à feu qui existe depuis plusieurs années déjà semble ne pas avancer parmi les politiciens. Quant aux Américains, eux-mêmes, ils s'inquiètent plus de leur voisin dans un lieu de transport public qui ressemble à un musulman ou parle arabe que de leur propre enfant qui accède plus aisément qu'avant à leur arme à feu chargée.

En conclusion, l'esprit "western" n'est pas prêt de quitter les États du Nord, du Sud, de l'Est ou de l'Ouest des États-Unis d'Amérique !