Décidément, les adolescents d'aujourd'hui n'ont pas fini de nous surprendre au niveau des challenges les plus stupides les uns que les autres lancés sur les réseaux sociaux !

Alors que celui du mannequin challenge consistant à prendre une pause burlesque durant plusieurs minutes a été détourné et suivi par de nombreuses personnalités afin de servir la bonne cause, le dernier en date est bien loin de remplir la même fonction.

Ainsi, le "Ice and Salt challenge", "défi de Glace et de Sel", lancé récemment sur Facebook est devenu le nouveau jeu complètement aberrant des ados. Celui met au défi d'appliquer sur la peau, de l'avant-bras en général, une grande quantité de sel sur lequel vient se poser un glaçon. Le but de ce défi est de maintenir le plus longtemps possible ce glaçon et dépasser dès lors sa souffrance. Les ados postent ensuite les photos de leur "exploit" sur Instagram, Facebook et Twitter en les accompagnant de commentaires. On peut ainsi lire par exemple : "J'ai tenu cinq minutes et le lendemain matin ça a viré au noir", "je l'ai fait 10 minutes sur mon estomac", "moi ça a duré 30 minutes et j'ai dû aller chez le docteur"

Le plus hallucinant est qu'un compte Instagram explique même très en détail comment bien effectuer ce challenge !

Très prisé surtout par les adolescents britanniques et américains, ce nouveau défi débile a déjà fait de nombreuses victimes. (cf. la photo en en-tête)

L'application du sel et de la glace a pour effet de faire chuter la température corporelle à - 20°C. Le sel creuse la peau et la glace anesthésie la douleur. L'adolescent ne se rend donc pas compte du terrible dégât occasionné. Interrogée par le média local Hull Daily Mail (Hull étant une ville voisine de Grimsby, là où je réside), une mère de famille britannique a ainsi témoigné : "Mon fils s'est retrouvé à l'hôpital avec de graves brûlures sur le dessus de la main, endommageant ses terminaisons nerveuses. Il a été transféré d'urgence au service des grands brûlés et les médecins se sont même demandés s'il fallait procéder à une greffe de peau."

Le Docteur Philippe Abimelec, membre de la société française de dermatologie, a expliqué de son côté auprès de la chaîne info LCI : "La réaction sur la peau est quasiment instantanée et peut entraîner une grosse brûlure thermique, semblable aux engelures. Les blessures se caractérisent par des tâches rouges, éventuellement des cloques, un peu violacées, parfois un peu blanches au centre. C'est la peau qui se détruit. Aucun soin spécifique n'est préconisé pour soigner la peau, la pommade ne sert à rien."

Cependant, bien que ce défi ne soit pas encore arriver jusque chez nous, les médecins ainsi que les pompiers alertent les parents en les incitant à la plus grande vigilance.