kenya_un-violeur-condamne-a-100-ans-de-prison_wp

Au Kenya, mercredi 14 septembre 2016, un jeune homme de 20 ans fut condamné à 100 ans de prison pour viol sur mineures. C'est la première fois qu'une telle peine a été prononcée dans ce pays.

Les faits remontent au 9 décembre 2015. Trois jeunes filles, dont deux âgées de 13 ans et une de 10 ans, ont été violées dans une église.

Elles ramenaient des chaises dans l'église du village de Kangaru après l'enterrement auquel elles avaient assisté lorsque Harrison Kinuya, également présent à cet évènement, les suivit, les séquestra puis les viola. Il tenta ensuite d'acheter leur silence avec des frites. Mais les jeunes filles racontèrent les faits à leurs parents et leur viol fut alors confirmé par un examen médical.

Lors de son procès qui s'est donc déroulé en ce courant septembre, le prévenu a d'abord nié les faits avant d'avouer en avançant l'argument d'un différend avec les familles des victimes. Il prétexta ensuite pour sa défense qu'il pensait qu'elles étaient "suffisamment mûres", selon l'AFP qui a rapporté l'affaire.

Toujours d'après l'AFP, le juge chargé de l'affaire, Maxwell Gicheru, et qui a ainsi prononcé la sentence, aurait déclaré : "c'est un crime grave et l'accusé devrait purger une peine dissuasive pour d'autres violeurs potentiels."

Une peine rare mais qui devrait servir d'exemple, selon le juge.