Le candidat républicain, Donald Trump, ne serait apparemment pas le genre à rester dans l'ombre. En plus de ses nombreuses et très fâcheuses maladresses (pour rester polie), il est l'objet d'un nouveau scandale et pour cause !

Le journal The New York Times a déclaré récemment avoir reçu une copie de la déclaration d'impôts de 1995 du candidat de la part d'une source anonyme par courrier postal, révélant de colossaux avantages fiscaux dont le candidat aurait bénéficié suite aux débâcles de ses diverses opérations financières au début des années 90.

Selon le journal, Donald Trump aurait subi une perte de 916 millions $ qui aurait entraîné une déduction fiscale lui donnant la possibilité de ne pas s'acquitter de l'intégralité de ses impôts pendant 18 ans. Même si les revenus du candidat demeurent inconnus après cette date de 1995, le journal avance une estimation éventuelle de 50 millions $ qu'il aurait pu éventuellement dissiper chaque année de ses impôts.

Les pertes cyclopéennes enregistrées par le magnat de l'immobilier au début des années 90 seraient liées à ses nombreux échecs cuisants, des casinos pharaoniques à Atlantic City (côte Est des États-Unis) à l'univers de l'hôtellerie jusque dans celui du transport aérien.

D'après donc les experts fiscaux engagés par le journal, le code fiscal américain se voulant être très avantageux pour les déclarants riches, ce dernier lui aurait ainsi offert l'occasion en toute légalité de retrancher de ses impôts une somme équivalente à ses pertes, soit un montant de 50 millions $ chaque année échelonné sur 18 ans.

Vive le rêve américain ! Surtout quand on est riche et qui plus est nul en affaires !