Le clou de girofle_giroflier_wp

Le giroflier ou girofle (Syzygium aromaticum) est un arbre de la famille des Myrtacées. Il est originaire des Moluques du Nord, une province d'Indonésie, formée des îles de la moitié septentrionale de l'archipel indonésien des Moluques et située entre la Nouvelle-Guinée à l'est, Sulawesi à l'ouest et l'Océan Pacifique au nord-est. Il fut ensuite cultivé sur les autres îles indonésiennes ainsi qu'à Madagascar, au Sri Lanka et en Afrique de l'Est. Il est aussi un arbre persistant et peut atteindre une dizaine de mètres de haut.

Le clou de girofle fait partie des épices les plus populaires, pourtant sa découverte reste encore mystérieuse.

On retrouve sa trace la plus lointaine dans un texte indien datant de plus de 2 000 ans, à l'épopée du Ramayana. Dans ce texte, le clou de girofle est recommandé pour avoir "une haleine propre, fraîche et parfumée" en le gardant en bouche avec de la noix de muscade. Une légende parle de la "vallée des clous de girofle" sur une île côtière de l'Inde, où les marins venaient y déposer des marchandises sur son bord de mer et retrouvaient des clous de girofle à la place le lendemain. Ils disaient commercer avec des génies de la forêt.

Sous la dynastie Han, les Chinois utilisaient les clous de girofle pour la même raison, mais aussi pour ses vertus médicinales et culinaires.

Connus également des Grecs et des Romains, ils sont d'ailleurs décrits dans les écrits de Pline L'Ancien, au 1er siècle.

Le clou de girofle_pot_wp

Une récente découverte archéologique laisse à supposer que le commerce de cette épice avec l'Occident ait débuté beaucoup plus tôt. Un clou de girofle a été retrouvé parmi des restes calcinés sur le sol d'une cuisine incendiée, sur le site mésopotamien de Terga (actuelle Syrie), daté de 1 700 av. J.C.

Selon une tradition chrétienne, les clous de girofle sont un symbole végétal des clous ayant servi à la crucifixion du Christ.

En Europe, le clou de girofle est importé au 4e siècle par les Arabes et devint à la mode au Moyen-Âge. En 1511, les Portugais découvrant l'archipel des Moluques se procurèrent alors du monopole du commerce de clous de girofle en brûlant les arbres situés hors de l'île de Ternate. Ce monopole fut ensuite repris par les Hollandais. Le Français Pierre Poivre, intendant de l'île de France (actuelle île Maurice), récupéra quelques plants au cours d'une expédition, les acclimatèrent à l'île de France et aux Antilles. En Angleterre, au 17e siècle, les clous de girofle valaient quasiment autant que l'or, en raison de leur importation difficile.

Le giroflier aime le climat tropical, humide et chaud, d'où sa principale situation dans les îles tropicales. Ses feuilles s'apparentent à celles du laurier. Ses fleurs comportent des pétales jaunes à maturité. Ses boutons sont cueillis dès qu'ils commencent à rosir. Ils sont mis à sécher sur des nattes au soleil, brunissent et prennent ainsi la forme de clous rouillés. Durant le séchage, ils se gorgent de senteurs et de saveurs. Ils contiennent aussi une huile essentielle lui apportant cette odeur caractéristique qui s'évapore en les broyant. Autre le fait que le clou de girofle purifie l'haleine, il est également réputé pour soulager les maux de dents grâce à ses pouvoirs anesthésiant, cicatrisant et désinfectant. En cuisine, il entre dans la composition des Cinq parfums (épice chinoise) ainsi que dans de nombreux mélanges d'épices indiens et se retrouve dans le baume du tigre.

Dry clove closeup on wooden background

Propriétés

  • Anti-infectieux
  • Antibactérien puissant à large spectre 
  • Antiviral
  • Antifongique 
  • Antiparasitaire 
  • Cautérisant cutané et pulpaire (relatif à la pulpe de la dent)
  • Stomachique (favorise la digestion), carminatif (favorise l’expulsion des flatuosités contenues dans l’intestin)
  • Utérotonique (augmente la tonicité des muscles de l'utérus, stimule la contraction des muscles utérins)
  • Neurotonique (rétablit le tonus du système nerveux)
  • Stimulant immunitaire, stimulant général
  • Anesthésiant
  • Antiseptique 
  • Hypertensif et hypotensif (aide à réguler la tension dans les 2 cas)
  • Aphrodisiaque léger

Utilisations

  • Infection dentaire, odontalgie, amygdalites, infections buccales
  • Hépatites virales, entérocolite virale (inflammation de l'intestin grêle ou du côlon entraînant des selles fréquentes et peu consistantes pouvant être douloureuses), colite bactérienne (inflammation de la muqueuse du côlon), choléra, malaria, dysenterie amibienne, entérocolite spasmodique. Appliquer 20 % d'huile essentielle de clous de girofle dans de l'huile végétale en frictions sur l'abdomen.
  • Cystite (infection urinaire), salpingite (inflammation d'une ou plus souvent des deux trompes de Fallope, infection utéro-annexielle fréquente, profonde et potentiellement grave étant souvent secondaire à une infection génitale basse sexuellement transmissible), métrite (infection aiguë ou chronique de l'utérus)
  • Névrite virale, névralgies
  • Zona, herpes simplex, sclérose en plaques, poliomyélite
  • Parasitoses cutanées, gale, acné infecté
  • Sinusite, bronchite, grippe, tuberculose
  • Paludisme, Bourbouille (affection cutanée causée par une inflammation des glandes sudorales touchant majoritairement les enfants non habitués aux climats chauds et humides)
  • Asthénie (affaiblissement de l'organisme, fatigue physique). Appliquer 20 % d'huile essentielle de clous de girofle dans de l'huile végétale en frictions le long de la colonne vertébrale.
  • Fatigues intellectuelle et sexuelle
  • Accouchement difficile
  • Dysrégulation thyroïdienne
  • Polyarthrite rhumatoïde, arthrite, rhumatisme
  • Mycoses

Combinaisons

  • Anesthésiant, antiviral, en association avec huile essentielle de Menthe poivrée
  • Antibactérien, en association avec l'huile essentielle de Tea tree (arbre à thé) et l'huile essentielle de Niaouli
  • Expectorant, en association avec l'huile essentielle de Niaouli
  • Utérotonique, antibactérien, en association avec l'huile essentielle de Palmarosa
  • Sédatif, antiparasitaire, en association avec l'huile essentielle de Camomille romaine
  • Mucolytique, en association avec l'huile essentielle d'Inule odorante

Précautions

  • L'huile essentielle de clou de girofle est à utiliser systématiquement diluée en usage externe au maximum à 20 % dans une huile végétale.
  • Elle est déconseillée aux femmes enceintes (sauf en cours d'accouchement) et allaitantes ainsi qu'aux enfants de moins de 6 ans.
  • L'usage interne est réservé au thérapeute.

Le clou de girofle_vrac_wp