Logo officiel actuel

Les Jeux Paralympiques regroupent ainsi des athlètes à handicap physique comme mental, amputation, cécité ou malvoyant, infirmité motrice, cérébrale ou en fauteuil roulant, etc. Les sourds et malentendants n'y participent pas en raison de leurs propres Jeux, les Jeux Olympiques des sourds, les Dreaflympics, historiquement la plus ancienne compétition handisport internationale. Quant aux personnes à handicap mental, elles participaient aux Jeux Olympiques spéciaux avant d'être intégrées en 1996, puis exclues de 2004 à 2012 suite à des tricheries (soucis de classification du handicap et fausse déficience intellectuelle), et réintégrées en 2012 aux Jeux de Londres dans lesquels elles concoururent en athlétisme, en natation et en tennis de table. Les Jeux Paralympiques sont organisés par le CIP, le Comité International Paralympique. Ils se déroulent à l'image des Jeux Olympiques tous les 4 ans en été et en hiver après ces derniers.

Les Jeux Paralympiques - histoire_Dr-Ludwig-Guttmann_wp

Sir Ludwig Guttmann, né le 3 juillet 1899 à Toszek, dans la région de Voïvidie de Silvésie, en Pologne, et décédé le 18 mars 1980. Neurochirurgien allemand, il fut le créateur des Jeux Paralympiques. L'un des plus éminents neurologues d'avant-guerre (la 2nde), il travailla à l'hôpital juif de Breslau jusqu'en 1939 et fuit la Pologne pour se réfugier en Angleterre où il y sera d'ailleurs anobli dans les années 60 en prenant alors le titre de Sir. En 1944, il fonda le National Spinal Injuries Centre (centre national des blessés de la moelle épinière) à Stoke Mandeville, dans le comté du Buckinghamshire, aux environs de Londres, sous la demande du gouvernement britannique. Il y fut le directeur jusqu'en 1966. Et c'est en 1948 qu'il eut l'ingénieuse idée d'organiser sur le terrain de l'hôpital les premiers "Jeux mondiaux des chaises roulantes et des amputés", "World Wheelchair and Amputee Games", qui seront plus connus par la suite sous le nom des "Jeux de Stoke Mandeville". Ces Jeux avaient pour but d'aider à la réhabilitation des anciens vétérans et victimes de la Seconde Guerre Mondiale devenus paraplégiques et tétraplégiques par la pratique physique, le sport. Les deux seules épreuves auxquelles deux équipes d'anciens combattants participèrent furent le tir à l'arc et le basket. Les progrès constatés en terme de force, de confiance en soi et d'estime de soi furent impressionnants. Ils permirent à la majorité des patients de rentrer chez eux et reprendre leur ancienne activité professionnelle. Il décida alors de s'engager davantage en permettant à des personnes souffrant ainsi de ces handicaps d'accéder aux sports à tous les niveaux. L'adaptation se passa donc par les pratiques et les règles. En 1952, plus de 130 participants internationaux se rassemblaient pour ces Jeux qui furent reconnus par le CIO comme Jeux sportifs en 1956. La même année, il reçut la Coupe Fearnley en récompense à sa contribution majeure à l'idéal olympique. D'ici, les "Jeux de Stoke Mandeville" devinrent une compétition sportive pour handicapés et les premiers Jeux Paralympiques naquirent alors en 1960. À la même date, il fonda la British Sports Association of the Disabled (Association Sportive Britannique des Handicapés). En 1965, il reçut le titre de Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique, celui de chevalier en 1966, fut élu membre de la Royal Society en 1976 et ne cessa d'œuvrer jusqu'à ses 80 ans. L'un de ses ultimes rêves était la création du premier village olympique pour personnes handicapées à Stoke Mandeville.

Logo officiel de 1988 à 1994

En 1960, les premiers Jeux Paralympiques virent le jour à Rome. Le pape Jean XXIII nomma d'ailleurs à cette occasion le Dr Ludwig Guttmann "le De Coubertin des Paralysés." Depuis, les Jeux Paralympiques ont souvent lieu dans la même ville et juste après les Jeux Olympiques. Mais, il faudra attendre les Jeux Paralympiques d'été à Séoul en 1988 pour que les J.O. et les J.P. soient effectivement organisés dans la même ville. En 1976, c'est au tour des premiers Jeux Paralympiques d'hiver de se dérouler à Örnsköldsvik en Suède.

L'origine du nom "paralympique" venait de l'association du mot "paraplégique" avec celui de "olympique", aujourd'hui, par la venue d'athlètes ayant différents handicaps, le terme réunit le préfixe issu du grec "para" c'est-à-dire "en parallèle de" et les dernières syllabes "lympique" de "olympique"

Et bien évidemment afin que la compétition soit le plus équitable, les athlètes présentant des aptitudes fonctionnelles similaires sont placés ensemble ; ils sont classés par catégorie selon leur handicap.

Enfin, les Jeux Paralympiques suivent le même procédé que les Jeux Olympiques au niveau des symboles, ainsi les cérémonies d'ouverture et de clôture, la flamme olympique comme les mascottes.

Logo officiel de 1994 à 2004

Je vous retrouve mercredi prochain avec un nouvel article sur les Jeux Paralympiques, leurs athlètes qui eux aussi ont marqué l'histoire de ces Jeux...