Me trouvant impuissante, comme beaucoup d'entre nous, face à cette vague de violence que notre Humanité vit de plus en plus, telle une mauvaise habitude qui s'enracine dans notre quotidien, je ne peux que me joindre spirituellement aux habitants de Saint-Étienne du Rouvray qui viennent de perdre l'un des membres importants de leur communauté, le père Jacques Hamel.

Étant pourtant absolument athée, je trouve cependant affligeant que l'on s'attaque à un religieux, quel qu'il soit. Il semble plus aisé pour ces terroristes d'égorger un homme sans défense plutôt que d'affronter en face leurs ennemis. Quel courage...

Il apparaît évident que ces terroristes ne connaissent que la valeur de ce mot de manière théorique et que la lâcheté soit leur seule valeur pratique.

Et quand nos politiciens se décideront-ils enfin à prendre les mesures nécessaires contre cette vague d'attentats pour qu'elle ne devienne pas un jour un tsunami, plutôt que de ne cesser de répéter dans des allocutions télévisées que tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité des citoyens.

Si tel était le cas, nous ne connaîtrions pas l'été meurtrier de cette année...