Belgique

Vers les 8 heures ce matin, en ce second jour du printemps et au cours de la semaine Sainte des Pâques pour les chrétiens, Jésus n'a pas eu le temps de redescendre... "Dieu" est intervenu avant...

La Belgique est en deuil, comme la plupart d'entre nous et comme tant je peux l'être si profondément, puisque j'ai une partie de ma famille qui est belge et qui vit en Belgique.

Quoi dire ?

34 morts et 200 blessés selon les dernières nouvelles... mais combien d'autres morts suivront ? Et des survivants marqués à jamais qui n'oublieront jamais. Combien de familles détruites ? Combien de chagrins pour satisfaire une minorité d'illuminés qui pensent, enfin qui pensent... détenir la vérité ? Quelle vérité ?

Je ne ressens même plus la colère. Je suis triste. Je suis blessée au plus profond de mon âme de tant de cruauté... Je n'ai plus de mots...

Je ne suis pas croyante. Je rejette toutes formes de religion, d'adhésion aveugle en un ou plusieurs dieux. Je rejette toutes sortes de fanatisme, quels qu'ils soient, ce dithyrambe qui est prêché dans les lieux soi-disant saints, mais bien loin d'être sains, cette abnégation au nom d'un dieu qui empêche de voir au-delà du regard, qui enferme l'humanité dans un sectarisme, dont ces extrémistes ne connaissent même pas la définition...

Dieu ne créa ni l'homme ni la femme ni quoi que ce soit, c'est l'Homme qui a créé Dieu et les dieux, car il n'y que l'Homme qui puisse créer une telle abomination. Dieu n'a pas créé l'Homme à son image, c'est l'Homme qui a créé Dieu à son image... Et l'image est bien moche aujourd'hui.

Or, bien que malheureusement à mon humble niveau je ne puisse rien faire, je me permets juste d'écrire cet article de dernière minute afin d'apporter mon soutien à toutes ces personnes, ces êtres humains, les vrais, qui n'ont rien demandé à personne et qui ont été là au mauvais moment, au mauvais endroit malgré eux, à toutes ces personnes qui ont perdu la vie ou des proches...

Au fin fond de l'Angleterre dans lequel je me trouve, la bougie qui brûle sur le rebord de ma fenêtre restera allumée toute la nuit comme un message d'espoir... car la vie est et restera. Nous sommes plus que de simples citoyens d'un pays ou de la communauté européenne, nous sommes citoyens du monde et du monde libre ! Et nous sommes l'avenir, car nous, nous avons conscience de la valeur réelle de la vie, car la vie s'est bien certainement un autre combat que celui de se faire exploser et d'entraîner dans sa déchéance des innocents.

Enfin, pour toujours je suis CHARLIE, je suis FRANÇAISE, je suis BRUXELLES UNE FOIS ! Je suis BELGE...