Les théories du complot_france_wp

Un sondage IFOP réalisé en ligne les 19 et 20 décembre 2017 auprès de 1 252 Français, sur la requête de la Fondation Jean Jaurès, a révélé que près de 8 Français sur 10 croient au moins à une théorie du complot. Seuls 21% ne soutiennent aucune.

Selon celui-ci, les jeunes y seraient particulièrement plus sensibles, comme l'a déclaré la Fondation : "Nous faisons collectivement face à un phénomène non seulement tangible mais majeur, qui traverse toute la société et imprègne les représentations collectives à un degré préoccupant."

Les théories du complot_graphique_wp

Parmi la dizaine de théories du complot proposée :

  • 79 % adhèrent à 1
  • 61 % adhèrent à 2
  • 47 % adhèrent à 3
  • 34 % adhèrent à 4
  • 25 % adhèrent à 5
  • 19 % adhèrent à 6
  • 13 % adhèrent à 7

L'agrément à ces théories varie en fonction des générations. Ainsi, les - 35 ans sont 2 fois plus nombreux à approuver 7 ou plus de ces théories que les + 35 ans, soient 21 % contre 11 % en moyenne. Les + 65 ans ne représentent que 5 % dans ce cas.

Les théories du complot_lune_wp.jpg

55 % des Français considèrent que "le ministère de la Santé est de mèche avec l'industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins".

32 % (1 sondé sur 3) pensent que le virus du SIDA "a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde".

16 % partagent l'idée que "les Américains ne sont jamais allés sur la Lune et la NASA a fabriqué des fausses preuves et de fausses images de l'atterrissage de la mission Apollo".

18 % des jeunes 18-24 ans contre 3 % des + 65 ans (1 sondé sur 10) consentent à la théorie selon laquelle "il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l'école".

Les théories du complot_tour-eiffel_wp.jpg

En revanche, concernant les preuves scientifiques sur le réchauffement climatique, elles sont moins contestées. La tendance générationnelle s'en trouve aussi inversée, puisque seulement 1 % des jeunes 18-24 ans contre 5 % des + 50 ans estime que "le réchauffement climatique n'existe pas, c'est une thèse qui profite à des politiques et des scientifiques". De même, les seniors sont davantage dubitatifs sur l'origine anthropique du réchauffement climatique. Quant aux complotistes radicaux, adhérant au moins à 5 théories et plus, ils représentent le pourcentage le plus élevé de "conspirationnistes climatiques".

Les théories du complot_terre_wp

Toutefois, il est utile de spécifier que les résultats de ce sondage peuvent être discutables, car la méthodologie se basait sur des énoncés définis auxquels les sondés ne pouvaient répondre que par "oui" ou par "non". Exemple : "Les Américains ne sont jamais allés sur la lune et la NASA a fabriqué des fausses preuves et de fausses images de l'atterrissage de la mission Apollo sur la lune". On peut donc s'interroger sur ces chiffres qui auraient peut-être été différents si les formulations avaient été moins suggestives...