Née Élise Meitner en novembre 1878 à Vienne et morte en octobre 1968 à Cambridge en Angleterre, est une physicienne autrichienne naturalisée suédoise qui tient sa renommée pour ses travaux sur la radioactivité et la physique nucléaire. Elle a joué un rôle majeur dans la découverte de la fission nucléaire, à laquelle elle a donné avec son neveu Otto Frisch la première explication théorique.

Après avoir fui l'Allemagne nazie, elle poursuit ses recherches par correspondance avec ses confrères. Mais, c'est surtout avec son neveu, Otto Frisch, qu'elle démontre que le noyau d'un atome lourd, c'est-à-dire contenant beaucoup de nucléons, tels les noyaux d'uranium, peut être divisé en plusieurs nucléides plus légers, sous l'effet d'un bombardement de neutrons ; c'est la fission nucléaire.

Plusieurs fois nommée pour le Prix Nobel, elle ne le recevra jamais. Lise Meitner est d'ailleurs souvent citée comme l'un des cas les plus flagrants de scientifiques injustement ignorés par le comité attribuant le Prix Nobel.