london-kings-cross_wp

Gare de London King's Cross

Vous l'avez compris, il n'y aura pas de recette maison pour la forme aujourd'hui, puisque notre voyage londonien commence. Vous allez le constater aussi, le départ va nous mettre en bonne condition, car avant tout, il faut y arriver... à Londres.

london-kings-cross_gare-grimsby_wp

Gare de Grimsby Town

En rappel, le départ a lieu à Grimsby, le trou bien paumé de l'Angleterre, où de là jusqu'à Londres, comptez environ 3 heures de train, quand tout va bien, avec un changement de 10 minutes à Doncaster.

london-kings-cross_gare-doncaster_wp

Gare de Doncaster

Oui, quand tout va bien. Ici, comme en France, les trains souffrent des mêmes symptômes. Des horloges qui ont dû attraper un gros coup de froid et qui empêchent le train d'arriver et forcément de partir à l'heure, des problèmes de caténaires sur le trajet et qui oblige le train à s'arrêter en pleine campagne durant plus de 40 minutes et juste à quelques mètres de votre arrêt, etc.

london-kings-cross_tickets_wp

Il faut également savoir que les Anglais sont très simples dans leur manière d'organiser les voyages, en tout cas, ferroviaires. La preuve en image (ci-dessus) des tickets qu'il a fallu en ma possession, juste pour un aller et retour pour 2 personnes de Grimsby à Londres. Pas moins de 14 tickets, dont je ne sais toujours pas à quoi certains correspondaient.

london-kings-cross_2_wp

Gare de London King's Cross (uniquement pour les trajets intérieurs du Royaume Uni)

Arrivée à Doncaster, le changement s'est fait au pas de course, à coups de descente puis de remontée pour changer de voie, surtout trouver la bonne pour le train amenant à Londres. Les 10 minutes de battement se sont réduites, comme peau de chagrin, en 2 minutes, au vu du train initialement prévu que nous avions raté. Il fallait donc prendre le prochain afin de ne pas arriver trop tard à la gare de London King's Cross et par conséquent à l'hôtel.

Enfin, parcours réussi et nous voilà à Londres !