Parce qu'il ne suffit d'être une actrice célèbre et riche pour ne pas souffrir des inégalités salariales.

Et c'est ce qu'a prouvé Robin Wright, l'actrice de la série House of Cards, super série au passage que je vous invite vivement à regarder sur Netflix si vous ne la connaissez pas déjà, en luttant pour obtenir le salaire équivalent à celui de son partenaire de jeu, Kevin Spacey.

Durant les deux premières saisons de la série, celle-ci percevait un salaire de 420 000 $, alors que son homologue, lui, touchait un montant de 500 000 $.

Bien qu'elle ne soit pas la première star à avoir mis à jour cette discrimination dans ce domaine, puisque Jennifer Lawrence, Sandra Bullock, Meryl Streep ou bien encore Patricia Arquette la précédèrent, elle décida toutefois d'aller plus loin dans la démarche.

Sachant le succès grandissant de son personnage et son talent qui n'était plus à remettre en cause, attendu qu'elle reçut le Golden de la meilleure actrice pour ce rôle, elle fit alors pression auprès des studios afin que son salaire soit revu à la hausse en les menaçant de divulguer publiquement cette injustice.

Et elle réussit !

Au cours d'une conférence de la Rockefeller Foundation, elle déclara d'ailleurs sur cette inégalité, comme sur d'autres également touchant les femmes de ce milieu professionnel, notamment lorsqu'elles mettent leur carrière de côté pour élever leurs enfants : "Cette société patriarcale les a conditionnées et il faut qu'elles continuent à faire entendre leur voix, à prouver qu'elles peuvent être fortes. Il faut une impulsion dans le bon sens à la fois subtile et puissante pour que les choses changent […] On pense encore être dans le coup quand on décide de reprendre son métier, mais en réalité, on n'est passé du top au bas du classement des acteurs..."

Enfin, Robin Wright n'a jamais dissimulé son féminisme et se navre de la diabolisation de ce mot à l'heure actuelle, telle qu'elle l'expliqua : "Il ne s'agit pas d'établir la dominance d'un genre. Nous devons travailler en équipe avec les hommes pour trouver un vrai équilibre, nous devons joindre nos forces."

À espérer que la réussite de cette femme pourra en appeler beaucoup d'autres et dans tous milieux confondus...