merci-a-vous_wp

De retour dans ma campagne anglaise, avec cet énorme vide dans le cœur, je reprends mes habitudes. La vie continue malgré tout, comme il se dit. Seul le temps comblera à son rythme ce vide, peut-être pas complètement, mais y contribuera.

Je ne vais pas vous étaler ma peine, comme vous l'avez sûrement remarqué, je n'excelle pas vraiment en cette matière. Je préfère plutôt conclure ce bien triste chapitre de ma vie en vous exprimant juste en quelques lignes la personne extraordinaire qu'était mon père.

Au-delà d'avoir été un papa formidable, celui que je souhaiterais que tout enfant, surtout fille, ait ou ait eu dans sa vie, c'était un homme de bien, un humaniste au grand cœur, très chaleureux, toujours là pour rendre service, joyeux, quelles que soient les circonstances, de bons conseils... Celui qui m'a inculqué les vraies valeurs du courage, de la persévérance, de l'amour de son prochain, de la tolérance, sans pour autant tomber dans l'absurde d'une abnégation aveugle au nom de cette tolérance... Celui qui m'a appris à ne jamais baisser les bras face aux difficultés de la vie, à percevoir le bout du tunnel lors des périodes les plus sombres de ma vie puis à en retirer le positif pour poursuivre le chemin... Celui qui m'a toujours soutenu, cru en moi... Alors, afin de lui rendre le grand hommage qu'il mérite, je tenterais de perpétuer son idéal humaniste, en résumé, d'être la digne fille de mon père. Enfin, par l'esprit je lui réitère mon énorme MERCI pour m'avoir permis d'être devenue la femme que je suis aujourd'hui...

Pour terminer cet article, je tiens également à vous dire un grand MERCI ! Ayant mis de côté téléphone et pc portables durant cette période, je n'ai pris note qu'aujourd'hui des messages de soutien laissés sur ce blog et ma boîte mail.

MERCI à tous ceux et à toutes celles qui m'ont fait part de leurs sincères condoléances !