My breaking news_papillon_wp

À défaut d'être ce papillon paré à s'envoler vers de nouveaux horizons, puisque mes ailes restent figées pour l'instant, je ne déménage pas encore !

La conjoncture actuelle étant extrêmement compliquée pour trouver un logement, digne de ce nom, le propriétaire (après maintes négociations et de nombreux bras de fer), via son agence immobilière, a concédé à une rallonge de 3 mois, avec un bail renouvelé mois par mois, me permettant de demeurer ici en attendant. J'ai donc officiellement jusqu'à la fin septembre, dernier carat, afin de pouvoir me reloger.

Entre parenthèses, bien que l'agence immobilière m'avait garanti la possibilité de résider dans les lieux jusqu'à temps que..., elle avait ceci dit omise de me donner un petit détail. Celui d'avoir malencontreusement oublié d'en parler avec le propriétaire. Je ne vous dis donc pas la tête du propriétaire lorsqu'il apprit la nouvelle.

Cela étant, j'évoquais précédemment un logement digne de ce nom. Oui digne de ce nom ! Les maisons que j'ai visitées... l'horreur ! Je n'ai jamais vu cela ailleurs ! Un seul mot me vient à l'esprit : dégueulasse ! Comment les gens peuvent faire visiter leur bien dans cet état ! Les maisons sont d'une saleté ahurissante ! Les locataires en fin de bail présents parfois dans le lieu aussi. On doit littéralement enjamber les amas de vêtements propres ou pas, je ne saurais trop dire, les jouets des gamins qui traînent partout, jusque dans les toilettes. Les moquettes (les Anglais en sont les rois, même dans la cuisine) sont tellement sales que l'on ne définit plus trop la couleur d'origine. Les murs, sans commentaires. Et même la douche qui est telle qu'un cochon n'y mettrait pas ses petits, etc.

Le plus ironique dans l'histoire, c'est le gars ou la nana de l'agence concernée venue pour la visite de la maison qui vous dit sans la moindre gêne, le grand sourire aux lèvres, que la maison bien évidemment sera nettoyée (éventuellement) avant votre emménagement si celle-ci vous convient.

Enfin l'expression à la mode, je suppose, au vu de son incessante répétition, hormis ce fameux "clean up" (nettoyer), c'est "Don't panic !" (Pas de panique !)

Mais bien sûr ! Pas de Panique ! Un ultime délai de 3 mois, dont 2 pendant les vacances d'été et le dernier en pleine rentrée scolaire. Sachant ça, effectivement don't panic !

À suivre donc à la fin septembre...