un-bout-de-mer_part_wp

Parfois, faire les courses peut se révéler être une enquête d'investigation. En particulier, lorsqu'un homme tient absolument à se charger de l'affaire lui-même.

Muni d'une liste bien ordonnée selon une avancée logique dans les rayons du magasin afin de l'aider dans ses recherches, l'homme devint malgré lui l'acteur principal d'une énigme complexe à résoudre. La lecture de la liste des courses. Une liste qui néanmoins aurait pu être davantage détaillée. Comme la désignation spécifique de chaque produit indiquée avec la couleur et la forme du paquet d'emballage, à condition que celui-ci n'ait pas changé de design entre-temps pouvant l'emmener sur une fausse piste. Le plan du magasin dessiné à la façon de Prison Break. La photo du produit mise sur la ligne correspondante à celui-ci...

Et la liste initiale des témoins a alors pris l'allure d'une liste des victimes, dont l'auteur du crime (l'acteur principal) en a élaboré par la suite sa propre liste de suspects.

La queue de lotte fraîche de 300 g s'est transformée en 1,7 kg de truite saumonée d'élevage bien grasse en promo, rien que le poisson entier. Un paquet de 300 g d'encornets surgelés a remplacé les 2 kg de moules fraîches qui devaient servir à réaliser les moules marinières. Les 500 g de poireaux crus se sont métamorphosés en 5 kg d'oignons rouges. Les haricots mungo jaunes secs ont été frappés d'insolation et sont devenus des haricots rouges cuits en boîte. Deux malheureux filets de haddock emballés sous-vide de 300 g ont été pris en otage par hasard. L'auteur du crime a justifié ce dommage collatéral en accusant l'un de ses voisins de rayon qui se serait trompé de caddie et aurait malencontreusement glissé en douce dans le sien ces pauvres filets de haddock innocents de tout méfait. Mais, le fait le plus étrange est qu'il ne s'en serait même pas rendu compte lorsqu'il les aurait posés sur le tapis de la caisse et encore moins en les rangeant dans le sac des courses. Quant aux panais, seules victimes écartées de la scène du crime, ils s'en sont sortis miraculeusement sans égratignures.

Pour sa défense, l'auteur du crime a avancé comme arguments. Des produits qui auraient changé de place en une semaine. Des prix défiant toute concurrence. Une surpopulation en milieu hostile à 8 h le matin. Une mauvaise organisation dans les rayons. Et la mise en accusation de la caissière qui aurait été trop rapide à passer les courses, d'où le haddock kidnappé sans demande de rançon.

Devant de telles circonstances atténuantes, l'auteur du crime fut ainsi gracié et reconnu irresponsable de ses actes.

Le juge suprême Monsieur congélateur ou même son suppléant, Monsieur réfrigérateur, ne pouvant non plus assumer la responsabilité de désigner un coupable, car trop d'affaires en cours les surchargeaient de travail, la charge de s'occuper des rescapés du mystère marin me fut alors confiée...

Je vous propose donc une recette pour un régiment, soit à distribuer à votre entourage ou à réaliser pour un grand repas de famille.

Plat froid pour 12 à 14 personnes.

un-bout-de-mer_duo_wp

Pain de poissons et fruits de mer

(3 862,8 kcal et environ 60 €, soit 275, 91 à 321,9 kcal et 4 à 5 € par personne)

un-bout-de-mer_wp

- 1 kg de truite saumonée fraîche (1 490 kcal)
- 300 g de filets de haddock frais (270 kcal)
- 500 g d'oignons rouges frais (205 kcal)
- 300 g d'encornets décongelés (240 kcal)
- 250 g de pain au multi grains sec (692,5 kcal)
- 220 g de haricots rouges en boîte, égouttés (239,8 kcal)
- 200 g de concentré de tomates (194 kcal)
- 50 g de hot chili en poudre (165,5 kcal)
- 50 g de gingembre en poudre (166 kcal)
- 150 ml de sauce huître (95 kcal)
- 150 ml de sauce de soja réduite en sel (78 kcal)
- 100 ml de jus de citron (2 citrons) jaune (27 kcal)

Préchauffez le four à 180°C, chaleur tournante.

Hachez grossièrement les poissons et les haricots rouges. Émiettez le pain. Mixez le reste des ingrédients sauf les encornets.

Dans un grand saladier, mélangez le tout. Placez ce mélange dans un moule spécial four et enfournez 45 minutes à 180°C.

Laissez refroidir à température ambiante et mettez ensuite le moule contenant le mélange au réfrigérateur pendant 6 à 7 heures.

Servez frais en accompagnant le plat d'endives, de tomates et de radis, par exemple.

un-bout-de-mer_herisson_wp

  • Note

- Vous pouvez bien sûr adapter les quantités selon vos besoins.

- Pas de recette végétalienne, végétalienne ou végane aujourd'hui. Je plaide non coupable votre honneur ! L'auteur du crime m'a obligée à devenir sa complice.

un-bout-de-mer_portions_wp

J'espère cependant que cette recette vous plaira.

Je vous retrouve mercredi avec une recette en quantité raisonnable. Je pense que d'ici là, j'aurais terminé ma distribution de pain de poissons...

Bon appétit !