Norma Bastidas1_wp

Son histoire pourrait être l'objet d'un film qui s'intitulerait "L'incroyable destin de Norma"

Cette formidable femme de 49 ans aligne les exploits sportifs les uns après les autres pour la bonne cause.

Mais surtout, elle prend une sacrée revanche sur la vie qui ne lui a pas fait de cadeau.

Portrait de cette athlète de l'extrême détentrice de plusieurs records, que la chaîne CNN a tracé au cours d'une émission qui lui a été consacrée.

Elle est née à Mazatlán, au Mexique et perd son père à l'âge de 11 ans. Sa mère se retrouve seule à élever ses 5 enfants, lesquels iront alors très rapidement travailler afin de subvenir aux besoins familiaux. Norma est en charge de son oncle aveugle qui profite de son innocence en abusant d'elle sexuellement jusqu'à ses 19 ans. À cet âge, l'opportunité de partir au Japon pour faire du mannequinat s'offre à elle. Sans hésiter, elle part en voyant une occasion d'entamer une vraie nouvelle vie.

Arrivée au Japon, son passeport lui est confisqué et sa vie tourne au cauchemar. Séquestrée puis vendue comme esclave sexuelle à un homme très important qui la bat et la drogue, elle ne peut se défendre comme elle l'a expliqué : "Je ne pouvais pas aller à la police car je n'avais pas mon passeport. Et j'étais déjà fichée comme prostituée."

Norma Bastidas2_wp

Parvenant à quitter cet enfer, elle se réfugie au Canada où elle se marie. Mais, meurtrie par son passé, elle tombe dans l'alcool et son mariage sombre. Elle apprend ensuite que son fils aîné âgé de 11 ans est atteint d'une maladie dégénérative de la rétine et qu'il deviendra aveugle. C'est là qu'elle décide de reprendre sa vie en main et commence à courir. Six mois plus tard, elle est sur la ligne de départ du Marathon de Boston, réputé pour son niveau élevé.

Un véritable parcours d'athlète et de combattante démarre alors.

Elle gravit ainsi les 7 plus hauts sommets du monde en vue de recueillir des fonds pour la recherche sur les maladies oculaires pédiatriques. Elle soutient ensuite l'ONG iEmpathize, qui vient en aide aux victimes du commerce sexuel, en terminant le plus long triathlon du monde sur la route connue des trafiquants d'êtres humains. Elle est de toutes les courses les plus ardues, dans des conditions souvent extrêmes, afin de transmettre son message : "En rêvant en grand, je donne du pouvoir à chaque victime. Une personne qui a vécu dans un cauchemar et maintenant là à vivre ses rêves. Parce que c'est ça un record du monde : c'est un rêve."

Son incroyable parcours nous donne une belle leçon de vie. Celle de jamais baisser les bras, car c'est par le combat et surtout avec un mental d'acier qu'il est possible de se relever de tout, même dans les moments les plus désespérés...