Ma première trouvaille, le restaurant du port de Porto Cristo, ville beaucoup plus typique, à une dizaine de kilomètres environ de Cala Bona, elle en revanche beaucoup plus balnéaire, qui enchanta mon dîner et certains repas qui suivirent...

- Porto Bello

Vieille photo accrochée à l'intérieur du restaurant Porto Bello représentant l'ancien restaurant et l'ancien port. Restaurant actuellement toujours situé vers le débu de la promenade du port de port Cristo

La devanture du restaurant n'est pas vraiment attractive. Le restaurant est sur deux étages dont la partie haute est séparée de la basse par une grande banderole sur laquelle des énormes photos des plats représentés longe ainsi tout le restaurant. Et en plein milieu sur le dessus de cette séparation une immense pancarte de couleurs verte, orange et rouge "BBQ" est mise en évidence. En résumé, la devanture est affreuse et surtout ne représente absolument pas ce que vous avez dans l'assiette. Dommage ! C'est pour cela, d'ailleurs, que je n'ai pas pris non plus de photo de cette dernière, préférant plutôt celles des plats, qui, eux, ont mis mes papilles en éveil...

Tapas en entrée : olives à l'huile d'olive aux herbes majorquines, sauce blanche relevée avec ses tranches de pain, petits supions frits à l'ail et aux piments rouges frits, et piments "guindillas"

Ah ! Les "guindillas" ! Âme sensible, surtout estomac délicat s'abstenir ! Ça arrache ! Ces piments, proposés ici verts, les moins forts, sont un classique dans la cuisine majorquine. Vous les trouvez partout, sur toutes les tables, parmi toutes les entrées ou tapas, et à tous les repas, même au petit-déjeuner sur une tranche de pain aillé recouvert d'une rondelle de tomate et sur laquelle jonche un "guindilla". Ils se consomment de la même façon que vous mangez du pain ! Personnellement, j'adore !

Grillade de fruits de mer : crabes, gambas, langoustines, couteaux, coques, moules, encornets et petites seiches entières, le tout grillé à la plancha et assaisonné d'un léger filet d'huile d'olive. En accompagnement, un mesclum avec des petites tomates et un filet de crème betterave

La grillade de fruits de mer, une autre spécialité majorquine bien imprégnée de la culture espagnole où toutes les saveurs méditerranéennes s'y retrouvent. Un vrai délice !

Paella aux fruits de mer

Un grand classique ! L'inévitable paella, plus précisément aux fruits de mer se trouvant essentiellement près des côtes, donc évidemment sur l'ensemble des ports de l'île où tous les poissons comme les crustacés sont frais et sont proposés en fonction de l'arrivage de la pêche. Point très positif pour tous les restaurants, ceci dit !

Sauf que ce grand classique ici fut une véritable catastrophe ! L'ensemble des ingrédients, riz compris, étaient beaucoup trop cuits, et le plat était surtout un paquet de sel ! Seul plat que je n'ai pu manger dans ce restaurant !

MAIS ! Et ce grand mais porte bien toute sa valeur, car le restaurateur voyant que je n'avais pratiquement rien touché à son plat et suite à mes raisons données goûta alors la paella et m'offrit l'intégralité de mon repas ! Bien évidemment, je lui payai ce que j'avais mangé... Cela dit, une belle surprise humaine, puisque ce fut bien la première fois de ma vie qu'un restaurateur agit de cette façon, en ce qui me concerne. Donc, un beau coup de cœur pour ce restaurateur qui a l'honnêteté de reconnaître ses ratages !

Petites serviettes plates qui se développent lorsqu'elles sont arrosées d'eau

Petite originalité ! À la fin du plat composé de fruits de mer, le serveur vous présente dans une petite coupelle deux petites pastilles blanches de la taille d'une aspirine. Après l'avoir posée devant vous, il verse un peu d'eau tiède dessus et d'un coup les pastilles se mettent à se soulever pour se développer en rouleau à l'horizontale (cf. la photo) en laissant alors s'échapper une bonne odeur de jasmin. Vous découvrez ensuite le plaisir de passer ces serviettes toutes douces sur vos mains qui ne sentent pas la rose mais le bon parfum du jasmin... Un petit réconfort après un bon repas !

Quelques spécialités culinaires majorquines_herbia (1)

Hierbas

Celui-ci se termine ensuite avec un bon café et un petit digestif offert par la maison, comme dans tous les autres restaurants d'ailleurs, le fameux alcool local, "hierbas", alcool qui peut se trouver dans tous les supermarchés, en sec, demi-sec ou doux, au goût léger d'anis associé à une autre saveur assez indéfinissable. Un très bon alcool qui se boit frais, de préférence en doux et qui ne donne pas du tout le mal de crâne. Bien sûr, à consommer avec modération, car comme tous les alcools espagnols en général, vins y compris, ils se boivent très aisément mais sont traîtres et le lever de la chaise peut s'avérer quelque peu compliqué...

Bref, j'ai passé de bons moments culinaires dans ce restaurant qui fut mon préféré parmi les autres.

Or, bien mangé est une chose, me direz-vous, mais le prix ? Hé bien, vous allez être surpris ! Le prix moyen tout compris m'est revenu entre 60 et 70 €, selon les plats, apéritif et vin inclus ! Donc, très bon rapport qualité/prix. Et cela, en général, dans chaque restaurant dans lequel j'ai mangé !

Restaurant suivant à Porto Cristo, plutôt style snack, situé sur le bord de la côte, parallèle au port :

- Es Tanit

Paella du restaurant Es Tanit situé sur la promenade du port de Porto Cristo

Petit rattrapage de mon plat de paella raté ! Oui, petit rattrapage ; bien que la paella ait été bonne, elle n'était pas non plus la paella du siècle ! Et pour son prix s'élevant à 22 €, sa garniture manquait un peu de contenance... deux petites moules, deux mini encornets, une aile complète de poulet divisée en deux, histoire de remplir le caquelon en fer chaud, et un petit morceau de jarret d'agneau, étrange l'agneau dans une paella d'ailleurs...

Mais bon, cette paella était tout de même agréable au goût et l'avantage, elle était servie dans un caquelon en fer chaud !

...la suite...