Russie_le réchauffement climatique est une conspiration inventée_paysage_wp

"Fake news" (fausses nouvelles, dans le sens de tromperie, imposture), s'était exclamé Donald Trump concernant le phénomène du réchauffement climatique.

"Un phénomène naturel et un sujet de spéculation afin de faire peur à l'humanité", pensent près de 40 % des Russes, selon une récente étude réalisée à la mi-juillet de cette année auprès de 1 200 personnes et publiée par VCIOM, institut de sondage public russe.

Aussi, 20 % ont affirmé qu'ils "savent beaucoup de choses sur le réchauffement climatique" et 71 % ont déclaré en "avoir entendu parler".

Cependant, 51 % ont quand même considéré que c'est "un problème sérieux qui exige une solution immédiate". 55 % ont estimé que le phénomène a "un effet plutôt négatif", tandis que 27 % ont déterminé qu'il a "un effet positif" sur et pour leur pays.

En parallèle, le Président Vladimir Poutine a garanti ce début juillet le respect de la Russie envers l'Accord de Paris sur le climat, alors qu'en mars dernier, il avait déclaré publiquement qu'il remettait en cause la responsabilité humaine dans le changement climatique.

Enfin, selon l'Organisation Météorologique Mondiale, l'OMM : "La planète a battu en 2016 son 3e record annuel consécutif de chaleur, avec une température supérieure d'environ 1,1°C à la moyenne de l'ère préindustrielle". Et le Ministère russe de l'Environnement avait évoqué en 2016 "un réchauffement 2,5 fois plus rapide en Russie qu'ailleurs sur la planète", puisque la même année dans certaines régions russes, la température avait été de 6 à 7°C supérieure à la normale.