transformer-des-likes-pour-financer-leducation-des-enfants-ghaneens_jake-amo_wp

Une superbe idée qui a vu le jour grâce à cette photo ci-dessus du petit Jake Amo qui a fait un véritable buzz sur Internet, celle de transformer les likes des internautes en argent afin de subventionner l’éducation des enfants au Ghana.

Cette photo est l’œuvre du cameraman Carlos Cortès qui est parti au Ghana en 2015 en vue d’un documentaire sur l’artiste ghanéen Solomon Adufah, lequel vivant à Chicago depuis 16 ans avait accepté de retourner dans son pays natal afin d’enseigner l’art et les études créatives dans l’école de Jake Amo.

Ce documentaire illustrant le quotidien des enfants de cette école durant trois semaines réunissait une centaine de photos. Parmi elles, se trouvaient celles de Jake Amo.

Carlos Cortès a déclaré à la BBC : « J’ai juste attrapé Jake au moment de sa leçon. »

Jake Amo n’est juste qu’un petit garçon de 4 ans, dépeint comme un enfant timide, calme, silencieux et très doué. Et son histoire comme celle des autres enfants reflète une réalité bien triste.

transformer-des-likes-pour-financer-leducation-des-enfants-ghaneens_jake-amo-enfant_wp

Ce petit garçon ainsi que ses camarades d’école vivent dans un village rural au nord du Ghana où beaucoup de familles pauvres n’ont pas les ressources suffisantes pour envoyer leurs enfants à l’école.

Or, cette photo partagée par Solomon Adufah sur son compte Instagram permet peut-être de faire changer les choses.

Suite aux nombreux likes qu’il reçut, bien qu’au début il eut peur d’une moquerie vis-à-vis de ce petit garçon et ne sachant pas trop comment réagir, après vive réflexion, l’artiste eut une idée plus que géniale, comme il l’a ainsi déclaré à la BBC : « J’ai pensé, et si tous ces « likes » étaient transformés en fonds réels pour venir en aide aux populations locales ? […] Je me souviens d’un jour, nous avons passé 20 minutes à essayer de nous assurer que nous avions assez de crayons pour tous les enfants. »

transformer-des-likes-pour-financer-leducation-des-enfants-ghaneens_ecoliers_wp

L’artiste a donc réalisé une campagne de financement, Support Jake by Solomon Adufah. Résultat, en quelques jours seulement, plus de 8 000 $ ont été collectés. Il espère ainsi que cette idée suivra son chemin en incitant d’autres internautes à transformer leur like en argent afin de financer non seulement la scolarité de Jake Amo, mais aussi celle de ses camarades du village.

Il a conclu auprès de la BBC : « Quand je voyais Jake et les autres enfants, j’avais l’impression de me voir moi dans mon enfance. J’étais un de ces enfants qui avaient besoin de soutien. Maintenant, c’est une bénédiction d’être en mesure de le faire pour d’autres enfants comme Jake et toute l’Afrique. »

Une très belle initiative à saluer dans un monde actuellement si brutal. Une bonne bouffée d’air pur qui fort heureusement nous montre que l’humanisme, le vrai n’est pas mort. Et tant qu’il y a de l’espoir, il y a de la vie, et non l’inverse…