trump-un-univers-impitoyable_wp

Qui ne se rappelle pas de cette série culte Dallas (série certes ringarde aujourd'hui, mais qui a marqué toute une génération, la mienne) avec son fameux univers impitoyable, la famille Ewing, dont son très célèbre couple Jr et Sue Ellen ?

Hé bien, il apparaîtrait que Donald Trump souhaiterait remettre cette série au goût du jour !

Ce 27 janvier dernier, il a ratifié un décret et l'a mis en application ce week-end. Ce décret interdit l'accès dans le pays à tous les réfugiés et ressortissants de 7 pays majoritairement musulmans (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen)

Considérées comme des "risques terroristes", selon le Président, toutes les personnes issues de ces pays sont tout simplement et bonnement interdites d'entrer sur le territoire durant 90 jours, voire 120 jours pour les réfugiés. Il a ainsi déclaré que cette mesure a pour objectif de "garder les terroristes islamistes hors des frontières des États-Unis car nous ne voulons pas d’eux ici. Nous voulons être sûrs que nous ne laissons pas entrer dans notre pays les menaces que nos soldats combattent à l'étranger. Nous ne voulons laisser entrer que ceux qui nous soutiennent et qui nous aiment."

Bien évidemment, cette prise de position n'a absolument pas été plébiscitée. Associations, simples citoyens américains et jusqu'aux acteurs influents du cinéma international, tous ont dénoncé cette nouvelle politique en la jugeant inadmissible.

Ainsi, les Américains ont lancé sur les réseaux sociaux la campagne #muslimban.

Et lors de la cérémonie des Screen Actors Guild Awards ce week-end, de nombreux acteurs et actrices ont montré leur indignation vis-à-vis d'une telle mesure.

Ashton Kutcher a posté sur Twitter : "Ma femme est venue dans ce pays avec un visa de réfugié au milieu de la Guerre froide ! Mon sang bout tout de suite !", "Nous n'avons jamais été une nation construite sur la crainte. La compassion est la racine éthique de l'Amérique. Nos différences sont fondamentales à notre durabilité."

David Harbour (acteur dans la série Stranger Things) a prononcé ces mots sur le podium à la remise de son prix : "Mes chers confrères et consœurs, nous devons travailler dur pour que l'art serve à combattre l'égoïsme, l'exclusion et la peur de notre culture narcissique. […] Nous sommes unis, nous sommes tous humains dans cette aventure douloureuse, mystérieuse, joyeuse et excitante qu'est la vie. Et quand nous serons perdus au milieu de l'hypocrisie et de la violence de certains individus et institutions, nous distribuerons des coups de poing à ceux qui s'attaquent aux faibles et marginaux. Et nous le ferons avec toute notre âme, tout notre cœur et toute notre joie."

Quant à Kerry Washington (actrice phare de la série Scandal), elle a déclaré : "Je suis une citoyenne du monde."

Julia Louis-Dreyfus, ayant reçu la récompense de "Meilleure actrice de Série d'humour" pour son rôle dans Veep, a rappelé qu'elle était la fille d'un immigré juif ayant fui la France durant l'occupation par les Nazis en exprimant : "Parce que j’aime ce pays, je suis horrifiée par ses imperfections. Ce décret anti-immigration en est une et nous ressemble si peu."

Ou encore Simon Helberg (acteur dans la série The Big Bang Theory) et sa femme, Jocelyn Towne, ont défilé sur le tapis rouge lors de la cérémonie, lui tenant dans sa main une petite pancarte sur laquelle était écrit "REFUGEES WELCOME" (BIENVENUE AUX RÉFUGIÉS) et elle portant l'inscription sur le haut de sa poitrine "LET THEM IN" (LAISSEZ-LES ENTRER)

Mais ces coups de sang remarqués à ces Awards ne se sont pas arrêtés là, puisqu'ils se sont étendus au Canada. Notamment jusqu'au Premier Ministre canadien, Justin Trudeau qui a déclaré sur Twitter samedi dernier : "À ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, sachez que le Canada vous accueillera, indépendamment de votre foi. La diversité fait notre force #BienvenueAuCanada." Il a d'ailleurs accompagné ce post d'une photo datant de décembre 2015, sur laquelle il accueille une jeune réfugiée syrienne. En rappel, pas moins de 35 000 réfugiés syriens ont déjà été reçus sur le sol canadien.

En réponse à cette mobilisation contre la mesure, Donald Trump s'est justifié sur Facebook avec ses mêmes arguments : "Cette interdiction ne vise pas les musulmans comme les médias le rapportent faussement. Cela n'a rien à voir avec la religion, il s'agit de terrorisme et de la sécurité de notre pays."

Toujours est-il que cette mesure a déjà occasionné concrètement des dégâts. De nombreux ressortissants se retrouvés bloqués aux aéroports, selon un rapport de l'AFP. Une famille iranienne a été ainsi victime de ce décret en se voyant refuser l'embarcation à bord d'un avion à destination de New York depuis le Caire, alors qu'elle était en règle au niveau des visas. Pareillement, une étudiante iranienne en Gestion en Californie a expliqué à l'AFP qu'elle devait rentrer aux États-Unis au début février pour la reprise de ses études et que son billet via un vol Turkish Airlines avait été annulé.

Résultat des courses, le Ministère des Affaires Étrangères iranien a répliqué en déclarant qu'il allait "appliquer la réciprocité après la décision insultante des États-Unis, concernant les ressortissants iraniens et tant que cette mesure n'aura pas été levée."

Bravo Monsieur le Président américain ! Vous commencez bien votre mandat !

Enfin, si jamais, Donald Trump, par le plus grand des hasards, par un copain d'un copain, d'un autre copain d'un copain, passe par mon blog, je l'invite à lire ces derniers propos.

Les États-Unis existent de manière factuelle (déclaration d'indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776) depuis 240 ans, 6 mois et 25 jours (je ne vais pas aller jusqu'à compter les heures, minutes et secondes) et inutile de rappeler encore qu'ils se sont bâtis uniquement qu'avec une population d'immigrés. Oups, pardon ! Des colons ! Ça passe mieux !

En 1233, en France, commençait l'Inquisition, alors que le concept même des États-Unis n'était même pas imaginable, puisque Christophe Colomb n'était même pas né, même pas conçu et donc bien loin d'être à l'origine, sans qu'il en eût conscience, de la naissance de votre Nation. Entre parenthèse, Christophe Colomb était Espagnol. Cette longue période d'Inquisition a duré jusqu'en 1834, date à laquelle elle prit définitivement fin en Espagne. Souhaitez-vous faire découvrir cette époque obscure à votre pays ? Une autre parenthèse. Je me suis permise d'insérer un lien correspondant au mot afin que vous puissiez savoir de quoi il en retournait.

D'autre part, savez-vous que les Romains, les Égyptiens, les Maures, les Sumériens, etc. (non-cités par ordre chronologique) étaient des civilisations puissantes, d'où l'appellation de Grandes Civilisations, ayant perduré durant des siècles grâce à leur mixité culturelle, religieuse et autre ? Et savez-vous que vous êtes également un arrière, arrière, arrière, arrière-petit-fils d'immigrés ?

Pour conclure, nous verrons bien ce qu’il adviendra de votre Nation dans plusieurs milliers d’années…